Réglementation pour les particuliers logeurs

Rappel de la réglementation pour les particuliers qui mettent en location des hébergements de type meublés et chambres d’hôtes à des clientèles touristiques :

1- Se déclarer en mairie

Tout propriétaire qui propose à la location un meublé de tourisme, ou bien une chambre d’hôtes doit obligatoirement faire une déclaration préalable à la mairie de la commune où est situé le meublé / la chambre. Les formulaires de déclaration sont directement téléchargeables en ligne :

Pour les meublés Pour les chambres d’hôtes

2- Se déclarer à la Communauté d’Agglomération et percevoir la taxe de séjour

Comme dans la plupart des territoires touristiques, la Communauté d’Agglomération Rochefort Océan demande aux vacanciers séjournant sur l’une de ses 25 communes de payer une taxe de séjour. Cette taxe permet de financer les dépenses liées à la fréquentation touristique. La taxe de séjour doit être payée par le touriste qui loge dans l’un des hébergements suivants :

  • Hôtel
  • Résidence de tourisme
  • Meublé de tourisme
  • Chambre d’hôtes
  • Village de vacances, auberge de jeunesse
  • Camping (ou terrain de caravanage)
  • Port de plaisance

Elle est due toute l’année par personne et par nuit. Elle est directement réglée au logeur, à l’hôtelier ou au propriétaire qui la reverse à la Communauté d’Agglomération 3 fois par an.
Taxe de séjour sur le site de la CARO

Pour tous renseignements, contacter la Communauté d’Agglomération Rochefort Océan (du mardi au vendredi, de 9h30 à 12h30) : Sylvie Mignon au 05 46 82 97 97 – Samuel Courtois au 05 46 82 18 77
Contact mail : taxedesejour@agglo-rochefortocean.fr

Enquête Déplacement Ville Moyenne

« Dis-moi comment tu te déplaces »

Nos pratiques de déplacements, dans le cadre du travail ou des loisirs, nous amène quotidiennement à faire des choix pour circuler et stationner. La mobilité est ainsi devenue aujourd’hui non seulement un enjeu fondamental dans le fonctionnement d’une agglomération, tant d’un point de vue social qu’économique et environnemental, mais également une des principales préoccupations de ses habitants.
C’est pourquoi la connaissance et la compréhension des pratiques de déplacements sont primordiales avant de mettre en œuvre des politiques publiques à même de répondre aux besoins des citoyens.
Du 6 octobre 2015 au 6 février 2016, dans le cadre d’un partenariat avec les services de l’État en Charente Maritime et l’ADEME Poitou-Charentes, la Communauté d’agglomération Rochefort Océan mène une enquête approfondie sur les déplacements des habitants du territoire, appelée Enquête Déplacements Rochefort Océan.
L’objectif est de recenser et d’analyser tous les déplacements quotidiens des habitants en semaine. Qui se déplace ? Quand et pour quel motif ? Par quel(s) moyen(s) ?
Toutes ses questions seront posées à 1 600 personnes constituant un panel représentatif de la population de l’agglomération Rochefort Océan.
Les personnes questionnées ont été sélectionnées et recevront un courrier leur annonçant l’appel de la société EDFIELD qui réalise cette enquête pour le compte de Rochefort Océan.
La participation de toutes et tous à l’Enquête Déplacements Rochefort Océan est très importante car chaque situation personnelle représente l’une des facettes de l’ensemble des situations de la population.
Les résultats de cette étude, attendus pour le printemps prochain, constitueront une photographie précise et fiable du fonctionnement de la mobilité sur les 25 communes de notre territoire. Ils permettront aussi de mesurer les besoins, de comprendre les attentes et ainsi d’orienter les décisions quant aux futures politiques de déplacements.
Cette enquête garantit la confidentialité des réponses données. Ces dernières ne seront utilisées que dans un but statistique et anonyme.
En effet, l’Enquête Déplacements Rochefort Océan a fait l’objet d’une déclaration auprès de la “ Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL), les informations recueillies auprès des foyers seront donc anonymisées puis détruites en fin d’enquête conformément aux dispositions de la loi n°78-17 “ informatique et libertés ” du 6 janvier 1978.
La Communauté d’Agglomération Rochefort Océan (CARO) remercie les personnes tirées au sort de réserver le meilleur accueil à l’enquêteur.

Commission sport CARO

La Communauté d’Agglomération Rochefort Océan (CARO) mène depuis 3 ans une politique sportive visant notamment à soutenir le mouvement sportif territorial. Pour ce faire, la CARO propose deux dispositifs de soutien aux associations sportives :

  • Dispositif de soutien à l’encadrement des jeunes, aux déplacements sportifs (minimes- cadets) et aux manifestations sportives. Dossier de demande de subvention téléchargeable sur le site de la CARO.
  • Dispositif de soutien aux projets sportifs communautaires. Dossier de demande de subvention téléchargeable sur le site de la CARO.

La CARO a mis également en place un Annuaire du sport en ligne permettant à tout un chacun de trouver le club sportif adapté à ses besoins en quelques clics : www.annuairedusport.fr.

Consciente des difficultés rencontrées par les dirigeants associatifs au quotidien, la CARO a développé le Centre de ressources aux associations sportives. Ce site internet capitalise des outils, de la documentation, des astuces, des offres de formation, des partages d’expériences pour faciliter la vie des clubs : sports.agglo-rochefortocean.fr.

Le sport santé est un projet de développement territorial
La ligue contre le cancer de Charente Maritime s’inscrit dans cette démarche de sport santé en incitant les malades en phase de traitement contre le cancer et ceux l’ayant vaincu, à pratiquer des activités sportives. Certains clubs du territoire ont commencé à s’engager dans le développement d’activités sport santé auprès de leurs adhérents et de populations spécifiques (handicapés, personnes âgées, enfants etc).

Commission Environnement CARO

Mesure de la qualité de l’air sur 6 mois par l’ATMO avec :
1 point de mesure au village multimédia (à côté de la CAF) depuis le 16 septembre ainsi qu’une station mobile qui circule pour cette période sur le territoire de la CARO.