Ouverture d’un accueil de loisirs à Saint-Agnant

Devant le nombre très élevé d’enfants venant du sud Charente sans place dans l’accueil de loisirs d’Echillais ou Soubise, le SEJI a décidé d’ouvrir en urgence un centre à Saint-Agnant.

Celui-ci se trouve rue de la Poste, à côté de l’école

Retrouvez les infos sur le lien suivant APS Saint-Agnant

Camion -épicerie à partir du 13/09

A partir du lundi 13 septembre, démarrage officiel de l’épicerie itinérante . Les ventes se feront de deux manières :
– Vente lors de la tournée hebdomadaire dans les communes => la tournée sera dévoilée prochainement
– Vente et/ou livraison directement à domicile, sur demande
Une campagne de financement participatif a été créée :
Qu’est ce que c’est :
C’est une campagne permettant de collecter des dons financiers pour aider au démarrage d’une activité, en échange d’une contrepartie.
Le Petit Camion, c’est avant tout un projet participatif, donc n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil, à participer et à partager autour de vous.

Diminuons nos déchets: adoptons les bons gestes – Episode 7

Je fais mes yaourts maison = 0 pot en plastique

Le yaourt fait partie des petits plaisirs quotidiens des familles françaises. Chaque année, ce sont en moyenne 170 pots de yaourts qui sont engloutis par habitant.

Mais, revers de la médaille, chaque jour en France, un million de yaourts sont jetés à la poubelle alors qu’ils sont encore consommables ; autrement dit 12 yaourts par seconde ou 365 millions par an sont jetés à cause de leur DLC précoce alors qu’ils ne présente aucun danger à la consommation !

Pour lutter contre ce gaspillage du contenu comme du contenant, si nous faisions nos yaourts maison ?

Facile et économique

Pour préparer un yaourt maison, il faut du lait, du ferment lactique (cela s’achète en grande surface ou on utilise un yaourt du commerce) et éventuellement de quoi aromatiser. Fait soi-même, un yaourt revient en moyenne entre 10 et 15 centimes l’unité, alors que dans le commerce, le prix moyen du pot se situe plutôt aux alentours de 19 centimes pour un yaourt nature, 31 centimes pour un yaourt aromatisé vanille.

Autant dire que le yaourt, l’air de rien, représente un certain budget. Pour les gros consommateurs, la yaourtière peut se révéler une source d’économie, sachant qu’une yaourtière neuve dans le commerce coûte entre 20 et 80 euros, parfois plus. Vous pouvez aussi en acheter une d’occasion que vous amortirez plus vite.

Des recettes à foison

Au-delà de l’économie réalisée, il y a aussi le plaisir de laisser aller sa créativité !

Avantage non négligeable lorsque l’on fait soi-même, on maîtrise la dose de sucre dans ses yaourts.

Enfin, on réduit la production de déchets plastiques.

Nous ne donnerons pas ici une recette en particulier : de nombreux livres ont été écrits sur le sujet et internet regorge de recettes pour tous les goûts. Il n’y a donc qu’à piocher !